Caroline Estremo
2021-06-17T20:00

Caroline Estremo

  • Du 16 au 17 juin 2021 à 20H00
  • Assis libre
  • Salle Paul Fort, 9 Rue Basse Porte, 44000 Nantes
  • Tarif unique : 22 €
  • Catégorie : B

« Infirmière Sa Mère ! »


Alors voilà, on m’a dit de pitcher mon spectacle pour donner envie aux gens de venir me voir sur scène. Et c’est Là que j’ai paniqué. J’ai regardé ma femme qui m’a dit ” Débrouille-toi “, puis j’ai regardé ma mère qui m’a dit ” De toute façon tu ne m’écoutes jamais “. Et c’est vrai que je ne l’écoute pas ma mère, pourtant je la revois encore me dire : ” Infirmière aux Urgences .. tu es sûre de toi meuf ? ” [Bon en vrai elle n’a pas dit meuf ]. Je suppose qu’elle tentait de me prévenir et de me préparer à… À quoi ? Accrochez-vous, je vous raconte Infirmière sa mère ou l’histoire d’une monumentale claque in my face. Prêts ? Oui ?!…Parce que moi je ne l’étais pas !


Représentations initialement prévues du 19 au 23 mai 2020, puis du 17 au 21 novembre 2020
Les places prises jusqu'alors ont été automatiquement reportées, les spectateurs ont été prévenus par leur revendeur.

Spectacle initialement prévu du 15 au 19 juin 2021 à la Compagnie du Café-Théâtre, reporté les 16 et 17 juin 2021 à 20h à la Salle Paul Fort.
Pour toute question, contacter le revendeur ou la Compagnie via infos@lacompagnieducafetheatre.fr.

 

Biographie de Caroline Estremo !

Caroline Estremo est infirmière aux urgences de Toulouse depuis 8 ans. Elle a ému la toile en 2016 en postant sur les réseaux une vidéo à chaud sur ses conditions de travail et les difficultés de l’hôpital public. En 2017, elle publie son 1er livre sur les réalités de son quotidien. Vendu à 20 000 exemplaires #infirmière est aujourd’hui un incontournable des étudiant(e)s infirmier(e)s. « Parce que quand on rit on est plus beau que quand on pleure », c’est avec son one woman show “Infirmière Sa Mère » qu’elle persiste et signe sa déclaration d’humour et d’amour aux soignants.

 

Les médias en parlent

« Un humour décapant et une énergie débordante » – Le Dauphiné

« Une jeune infirmière raconte les splendeurs et misères des Urgences » Madame Figaro

« Faire sourire dans les pires moments, nul doute que Caroline y arrive et rien que pour ça, on a envie de lui dire merci » Elle.